• http://1.bp.blogspot.com/_nWZ3GF1WqAM/TGBPP3aDVhI/AAAAAAAACuE/izuafPLTShQ/s320/2dl3u5f.jpg

    http://malarodriguez.com

    http://www.myspace.com/malarodriguez

    Orgine du Groupe : Spain
    Style : Rap
    Sortie : 2010

    Dirty bailarina es el cuarto álbum de estudio de Mala Rodríguez.

    El título es una especie de personaje conceptual creado por la propia artista. "Es un trabajo de ciencia ficción. El personaje principal es 'Dirty Bailarina', el cual me inspiro mi tataranieta. La acción transcurre en un tiempo alternativo, solo hay que reflexionar el punto donde estamos, para darnos cuenta hacia donde vamos... En ese lugar arranca el álbum, desde ese marco ella muestra su música, todo lo que siente y por qué... 'Dirty Bailarina' son palabras que unidas, evocan una imagen concreta. La imagen de una mujer que expresa su arte sin miedo a ensuciarse".

    "A medida que iba escuchando los versos y las melodías en mi cabeza... me iba dando cuenta de que Dirty bailarina sería un álbum diferente. He querido mostrar todo lo que tenia en los bolsillos, la búsqueda del ser es la mayor de las aventuras. Lo más destacable es que además de seguir hablando de lo social, hablo del amor".

    "A veces da igual lo que pasa ahí fuera, lo que importa es lo que pasa aquí dentro, es entonces cuando aparecen mensajes universales, transcendentes que nos tocan a todos, como hermanos que somos, mas allá de la critica consciente o del puro divertimento".

    Un disco compuesto por 12 temas, más 1 inédito solo disponible en su edición digital.

    Grabado en Atlanta (Estados Unidos). Colaboran en las labores de producción el americano Focus (Dr. Dre, Beyonce, Busta Rhymes, Jennifer Lopez, Cristina Aguilera) y los españoles Griffi y Sr Tcee.

    "La rapera Mefe ha sido mi invitada, tenía muchísimas ganas de compartir un ritmo con ella, tiene mucho talento y estoy feliz de que sea parte de ".

    "Tener a Estrella Morente como broche ha sido algo, absolutamente maravilloso".

    Con un sonido rítmico, y con letras de carácter social.

    No pidas perdón es el primer avance.

    permalink


    Tracklist :
    1.En la linea
    2.Nene
    3.No pidas perdón
    4.Galaxias cercanas
    5.Prima
    6.Interferencias
    7.Yo no mato el tiempo
    8.Ama
    9.Por eso mato
    10.Un corazón
    11.Flores,vitamina y mucho sexo
    12.Patito feo
    13.La mala

     

    mp3

    Tell a Friend

    <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3'; document.write('
    </div>'); document.write('<scr'+'ipt type="text/JavaScript" src="http://addratings.com/aR_BootStrap.js"></scr'+'ipt>'); // ]]> </script>

    votre commentaire
  • http://www.rapelite.com/multimedia/coversons/FEFE%20JEUNE%20A%20LA%20RETRAITE.jpg

    http://www.fefe-lesite.com

    http://www.myspace.com/fefessc

    Origine du Groupe : France
    Style : Rap Fusion , Alternative
    Sortie : 2009

    NEWS !!! Desktopify this player HERE

    Encore un qui va poser des problèmes aux disquaires ! Où ranger Féfé, ex-Saïan Supa Crew ? Trop groovy pour rester au rayon chanson, trop mélodique pour être raccord dans les bacs hip-hop. Le trentenaire livre un premier album, Jeune à la retraite, gorgé de bonnes ondes. A ranger, sans hésitation, sur l’étagère des belles surprises.

    Sac à dos vissé sur les vertèbres, look de tortue ninja, Féfé (ou Féniksi) a tutoyé le succès avec son groupe, le Saïan Supa Crew. Mais, après la séparation du collectif rap éclectique en 2007, ce trentenaire originaire de Clichy-la-Garenne se trouvait un peu trop à l'étroit dans le strictement hip-hop. Il avait envie de soul, de reggae et de chanson. Envie de retrouver l'ambiance de ses dimanches en famille au son de Fela Kuti, Bob Marley ou Sam Cook. Envie de faire plus que "jouauter", à l'oreille, avec les instruments qui lui passent dans les mains.

    Et l'artiste a travaillé. Dans la lignée de G padpo sur le premier album du Saïan, Jeune à la retraite propose une alliance détonante entre guitare sèche, batterie bien en avant, cuivres chaleureux et voix mi-rapée mi-chantée. Fils caché de Tété et Outkast, Féfé n'a pas fait les choses à moitié. Il est allé solliciter Dan The Automator, producteur mythique et co-créateur de Gorillaz. Leur collaboration va laisser des traces tenaces sur les pistes de danse : Dans ma rue et son gimmick reggae ou C'est comme ça, véritable éruption de bonnes vibrations.

    Entouré de musiciens solides, le trentenaire caresse aussi bien la funk (Mes héros) que le reggae (Ride Home en duo avec Patrice). On comprend pourquoi il aura mis dix ans pour accoucher de ce premier disque. Quelque soit l'habillage, limite Yelle sur VPC ou complètement acoustique avec Être père, Féfé reste juste, à la fois sensible et espiègle. La preuve, grâce à ce Jeune à la retraite, que ça a du bon de vieillir.

    par Ludovic  Basque
    permalink


    Fefe - Bio
    envoyé par Fefe


    Tracklist :
    1. Jeune à la retraite (3:29)
    2. Clichés (3:22)
    3. Dans ma rue (3:54)
    4. Mes héros (3:18)
    5. C'est comme ça (3:43)
    6. Miss Wesh Wesh Yo (3:29)
    7. Cherche (4:04)
    8. Pause (3:19)
    9. VPC (3:54)
    10. Ride Home (3:10)
    11. Être père (3:09)

     

    mp3

    <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3'; document.write('
    </div>'); document.write('<scr'+'ipt type="text/JavaScript" src="http://addratings.com/aR_BootStrap.js"></scr'+'ipt>'); // ]]> </script>

    votre commentaire
  • http://blog.rocktrotteur.com/wp-content/uploads/2010/05/oxmo-puccino-1453.jpg

    http://www.oxmo.net

    http://www.myspace.com/oxmopuccino

    Origine du Groupe : France , Mali
    Style : Rap Fusion , Hip Hop
    Sortie : 2010

    Hip Hop / Paris / le 05 Mai 2010. "Mais où est Billie? On ne sait pas. A la Cigale sûrement pas."

    Mais où est Oxmo? Ah ça je sais, lui pour le coup il y était !

    Devant une salle complète et comblée, rassemblant les fans d'avant et d'après « Lipopette Bar », le black Jacques Brel nous propose un show de presque deux heures, accompagné de ses musiciens dont il ne semble plus décrocher. L'atmosphère est à l'image du flow et des paroles : prenante, planante, intelligente, jamais vulgaire, sombre mais bon enfant ; l'homme est passionné, aime se donner, apprécie et encourage le retour du public, partage réellement sa musique avec lui.

    Du hip-hop certes, mais bien plus que ça en fait : du jazz, du funk, du rock, de la chanson, de la poésie... Sur scène, ce n'est pas que Oxmo Puccino, mais bien un groupe dans son intégralité qui se produit. Du clavier à la batterie, tous jouent leurs rôles respectifs à la perfection, s'amusent en contre-temps, se mettent en avant le moment venu et savent se retirer avec classe pour laisser leur place aux autres.

    De fait le public - qu'il s'agisse des aficionados de la première heure ou de ceux post Lipopette – répond présent, touché par cette simplicité et ce naturel qui permet de passer d'une "chanson française" comme « Quitte moi » à un rap du XIX de la bonne époque comme « Black Mafioso ».

    Secouer la tête sur les beats, ingurgiter les paroles, réfléchir, bouger, oublier : la nostalgie prend et colle un sourire béat aux lèvres pour s'envoler de nouveau sur des slaps de basse funkies. Tout est là, riche, hétéroclite, complet et unique, à l'image de l'homme et de son groupe.

    le fidèle Marien
    permalink

    Tracklist :
    01 - L'un de nous deux
    02 - Tirer des traits
    03 - Où est Billie
    04 - 365 jours
    05 - Soleil du Nord
    06 - Les unes, les autres
    07 - Black Popaye
    08 - J'te connaissais pas
    09 - Alias Jon Smoke
    10 - Quitte moi
    11 - Medely Opéra Puccino :
    12 - J'ai mal au mic
    13 - Mama Lova
    14 - Interlude : Bad Boy for Life (sample P.Diddy)
    15 - Naître adulte
    16 - L'arme de paix
    17 - Le cactus de Sibérie
    18 - Sur la route d'Amsterdam
    19 - Interlude
    20 - Master Ciel
    21 - On danse pas
    22 - L'enfant seul

    hd dvd rw

    Tell a Friend

    <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3'; document.write('
    </div>'); document.write('<scr'+'ipt type="text/JavaScript" src="http://addratings.com/aR_BootStrap.js"></scr'+'ipt>'); // ]]> </script>

    votre commentaire
  • http://www.adnsound.com/wp-content/uploads/Roots-Manuva-Meets-Wrong-Tom-Duppy-Writer.jpg

    http://www.rootsmanuva.co.uk

    http://www.myspace.com/rootsmanuva

    http://www.wrongtom.com

    http://www.myspace.com/djwrongtom

    Origine du Groupe : U.K
    Style : Rap Fusion , Dub , Electro Dub
    Sortie : 2010

    Figure de proue de l’écurie Big Dada, la division hip-hop de Ninja Tune, Roots Manuva lâche un nouvel album, deux ans après Slime & Reason. Alors que l’aura du pape anglo-jamaïcain du rap british semble peu à peu s’essouffler, Rodney Smith signe avec Duppy Writer une collaboration avec le DJ et producteur reggae Wrong Tom. Ce dernier, notamment remixeur et tour DJ pour le goupe d’indie rock Hard-Fi, avait auparavant livré une version dub du single Buff Nuff, et fourni le cd bonus qui accompagnait Slime & Reason.

    Wong Tom se voit aujourd’hui confier un album entier. Le Londonien s’approprie une poignée de titres issus de la discographie entière du sieur Manuva, qu’il réarrange pour en offrir des versions reggae dub. Certaines variantes développent l’aspect roots (The World Is Mine et Motion 5000 deviennent Worl’ A Mine et Moition 82), tandis que d’autres virent au digi-dub, rappelant souvent les sons vintages du collectif Jahtari (Proper Tings Juggled, Chin Up, Rebuff, relecture – fatiguante – de Buff Nuff). L’objectif du projet était de faire oublier que certains des morceaux dataient de plus de 10 ans, et de fondre l’ensemble avec cohérence sous une patine d’origine jamaïcaine. Pari qui ne réussit qu’à moitié. On trouve dans Duppy Writer quelques très bonnes choses. L’introductif Butterfly Crab Walk, au skank engageant, diffuse de bonnes vagues ensoleillées, Worl’ A Mine renoue efficacement avec des ascendances caribéennes, et Jah Warriors, l’inédit du disque, s’affiche comme la meilleure réussite. Mais par la suite, les divagations du dub digital de Wrong Tom perdent en originalité, le flow de Roots Manuva ne suffisant pas à capter l’intérêt. La deuxième partie du disque décroit cruellement en qualité, le beats s’empêtrent dans des boucles trop répétitives, et on se voit zapper avec agacement certaines pistes.

    Si la collaboration de Roots Manuva avec Wrong Tom demeure crédible et débouche sur quelques succès, Duppy Writer peine à convaincre dans sa globalité. Il est probable que les fans de la première heure sortent déçus de cette nouvelle fournée. D'autant plus qu'elle n’en est pas vraiment une.

    par Manolito
    permalink

    Tracklist :
    01. Butterfly Crab Walk
    02. Chin Up
    03. Duppy Writer (Skit)
    04. Worl’ A Mine
    05. Big Tings Redone
    06. Jah Warriors
    07. Proper Tings Juggled
    08. Dutty Rut
    09. Dub Decay
    10. Lick Up Ya Foot
    11. Rebuff
    12. Son of Bodda
    13. Motion 82

    mp3

    <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3'; document.write('

    </div>'); document.write('<scr'+'ipt type="text/JavaScript" src="http://addratings.com/aR_BootStrap.js"></scr'+'ipt>'); // ]]> </script>

    Tell a Friend


    votre commentaire
  • http://www.soulculture.co.uk/wp-content/uploads/2010/06/Ghostpoet-Sounds-Of-Strangers-EP.jpg

    http://www.myspace.com/ghostpoet

    Origine du Groupe : U.K
    Style : Rap Fusion
    Sortie : 2010

    <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3'; document.write('
    </div>'); document.write('<scr'+'ipt type="text/JavaScript" src="http://addratings.com/aR_BootStrap.js"></scr'+'ipt>'); // ]]> </script>

    Obaro Ejimiwe est notre Ghostpoet. MC britannique originaire du Niger,  il propose un hip hop expérimental imaginatif. Maniant La rime espiègle et le flow chaleureux,  le jeune homme nous accroche rapidement avec ses petits morceaux sympathiques.   Petite surprise des plus réjouissantes : la collaboration avec l’excentrique Micachu  en piste 2. On y retrouve le son bien particulier de la demoiselle qui marie joyeusement ses arrangements lo-fi et son chant au flow  du rappeur britannique.

    par Toujours un coup d'Avance!
    permalink

    Tracklist:
    1. Gone
    2. Morning feat. Micachu
    3. Longing For The Night
    4. Love Confusion

    mp3

    Tell a Friend


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique