• http://www.adnsound.com/wp-content/uploads/professorpsygrooves-foreignpulsesandborderlinedubs-500x446.jpg

    http://psygrooves.eklablog.com

    http://www.myspace.com/prpsygrooves

    Origine du Groupe : France
    Style : Electo Dub , Abstract Jazz , Downtempo , Experimental , Instrumental
    Sortie : 2009

    Par  Rémiii  pour http://www.w-fenec.org

    "Je pense plutôt que le dénominateur commun de tous nos groupes, c'est l'amour pour les hybridations et les grosses basses." nous accordait Jérôme, membre du désormais incontournable label accroché sur les pentes de la Croix Rousse Lyonnaise : Jarring Effects. Il fallait bien que cette affirmation soit ébranlée un jour, du moins dans sa seconde moitié. Et c'est Professor Psygrooves qui endosse le rôle d'exception, dans le but de confirmer la règle.
    Aux confins de l'electronica et du jazz, Foreign pulses & borderline dubs détient ce que sa pochette et son titre illustrent : des méandres jazzy finement élaborés, souvent très sophistiqués, auxquels se joignent des impulsions électroniques piochées dans des univers voisins, le tout saupoudré de quelques vibrations dubs. L'hybridation, aussi ardue soit-elle, a bel et bien lieu. En revanche, les grosses basses ne sont pas la priorité de l'artiste. Professor Psygrooves préfère développer de longues plages en down-tempo dans lesquelles évoluent une clarinette ou un sample, sans soubresaut notoire. Ici calme et volupté l'emportent sur toute excitation passagère. Délivré sur un ton aseptisé et avec une précision chirurgicale, s'approchant de la couleur de Stealth, Foreign pulses & borderline dubs mérite bien des écoutes avant qu'il ne révèle toutes ses facettes, la durée des morceaux n'y étant pas non plus étrangère (un seul passe sous la barre des 4 minutes).
    Quelque-part entre musique d'ambiance hype et high-tech et expérience entière, espèce de Sayag Jazz Machine ou de Jagga Jazzist sous calmants, Professor Psygrooves allie complexité jazzy et souplesse électronique dont les moments forts sont contenus au cœur de ce premier album (de "Pulse" à "Glauquenspiel"). A prendre avec des pincettes mais difficilement indéfendable...

    Tracklist :
    1. 24/7
    2. L'éveil
    3. Pulse
    4. Basement Groove
    5. No Way Out
    6. (re)produktiv
    7. Glauquenspiel
    8. Flower Power
    9. Flow

    mp3


    votre commentaire
  • http://ecx.images-amazon.com/images/I/31W83DPG5GL._SL500_AA300_.jpg

    http://fr.wikipedia.org/wiki/General_Dub

    Origine du Groupe : V.A , France
    Style : Electro Dub , Dark Electro
    Sortie : 2001

    Chroniqué par Antoine  pour http://www.dmute.net

    Battles 2042-2066 est un album paru en octobre 2001, quelques jour après les Attentats du World Trade Center.
    A travers l’album Battles 2042-2066, le collectif General Dub s’est improvisé prophète en nous annonçant ce que sera notre futur entre les terribles années 2042 et 2066…Vingt-quatre années qui précèdent la disparition de l'Amérique du nord. Des années violentes politiquement, puisque huit fédérations, comme l’on peut le découvrir sur le livret de l’album, se livrent une guerre sans mercie : Couronne Britannique, Empire du Milieu, Etats-Unis d'Afrique, Fédération Orientale, Novo Supa Brazil, Royaumes du Nord, Union Méditerranéenne, et Union des Républiques Slaves et Musulmanes.
    Un certain nombre d'articles de presse et de documents relatifs à notre histoire future sont fournis avec l’album. Des textes inquiétants et anonymes qui dénoncent certaines mafias, triades, cartels prêts à tout …

    Le Cd offre un dub chaotique, sombre et étrange, des voix venues des méandres de la guérilla urbaine, une électro métallique, industrielle (comme sur anschluss), des effets et des ambiances malsaines. Des samples de son tribal.
    Par exemple le morceau Merci Graciasfild, n’est autre que l’interview du Professeur Graciasfild, amateur de tisane à la beuh, qui nous raconte sa première expérience avec le cannabis.
    A noter le morceau War and Peace qui n’est pas s’en rappeler le son d’Asian Dub Foundation.

    General dub a su créer une ambiance particulière, qui pourrait sans problème faire figure de BO pour un film de SF ou inspirer les créateurs de jeux vidéo.
    Un album à écouter avant l’apocalypse.

    Tracklist :       
    01 - NITROGEN vs PITT CALEGARI - Close Encounters
    02 - AKBAR vs Pr XURO - Mer de Chine
    03 - GRACIASFIDEL vs PITT CALEGARI - Merci Graciasfidel
    04 - SALAM KAPAR vs SEPTEMBER FACE - Drossera-T
    05 - AKBAR vs KU YIN DÖNG - Siberia
    06 - DJ TOS vs PITT CALEGARI - Peur à Baiabylone
    07 - HAN TOY vs KU YIN DÔNG - Anschluss
    08 - Discours SEPTEMBER FACE
    09 - AKBAR vs SEPTEMBER FACE - War and Peace
    10 - AKBAR vs @NERON - Balkara-TK
    11 - KU YING DÔNG vs HAN TOY - Zhuge Liang
    12 - Prophéties Osycha-Eglise - THE PRIEST.
    13 - Pr XURO vs KU YIN DÔNG - Le Peril Jaune
    14 - KATSUrezo - 01012065: Prophétie Shiwudao - WULI
    15 - DJ TOS vs AKBAR - Akbarova Armia
    16 - KU YIN DÔNG vs DJ TOS - Paranoid Mission Force
    17 - AKBAR vs DJ TOS - A-lligator 666
    18 - Fréquence 66.6 Mhz: émission du Février 2066.

    mp3


    votre commentaire
  • http://photos-d.ak.fbcdn.net/photos-ak-snc1/genericv2/149/4/01AwcAX6txbjMA0UwBAAAAFHO0VCM:.jpg

    http://www.myspace.com/drydeck

    Origine du Groupe : France
    Style : Electro Dub , Dub Fusion
    Sortie : 2007

    Par http://lappareil.net

    Formation originaire de la Drôme, Drydeck distille depuis 2005 un Dub instrumental et électronique coloré de samples ethniques et cinématiques. Après la sortie de leur 1er opus autoproduit intitulé « Dub Chamber » en 2007, le crew a apporté sa pierre à l’édifice Step4i (3e) avec le titre « Mon âme est en peine ».

    Tout au long des productions du groupe vous découvrirez leurs multiples influences allant du dub Uk et Jamaïcain jusqu’au hip hop et au monde de la musique électronique. C’est cet intense mariage que défend Drydeck, dès la première écoute c’est une immersion totale dans leur univers à la fois sombre et mélancolique où chaque morceau est teinté d’un même sentiment qui évolue au fil des reverbs et delays.

     


    Tracklist :
    1 - Dragon Bass
    2 - Le Scieur D'Os
    3 - Meishero Shi
    4 - Thunder Dub

    mp3


    votre commentaire
  • http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/2/8/5413356335828.jpg

    http://www.myspace.com/kalylivedub

    Origine du Groupe : France
    Style : Electro Dub
    Sortie : 2008

    Par neya  pour http://www.nizetch.fr

    Compté parmi les délaissés de la vague « Növö-Dub » comme certains aimaient à l’appeler au début des années 2000, Kaly Live Dub a toujours été comparé à ses confrères du label Jarring Effects Label (High Tone et consorts). Mais déjà, l’album «Répercussions» laissait entrevoir un style bien particulier, bien que pas encore totalement assumé. Avec l’album « Fragments », Kaly Live Dub ressemble à du Kaly Live Dub, un point c’est tout.

    Utiliser la basse, le rythme; c'est ce qui a toujours fait mouche chez kaly live dub, une sorte de don chez eux, vous êtes porté par la musique. Une éternelle envie de sentir votre nuque frémir sous les coups qu'assènent les instruments, cette envie de faire danser l'auditeur, d'imprimer un mouvement perpétuel sur votre corps, tout en envoyant valdinguer votre esprit dans la stratosphère. Pour ce nouvel opus des lyonnais c'est encore le cas, la claque est de taille… Un son puissant, lourd, Breakbeat, Dub… Un Indus-Dub Électro mixé par l’inévitable Fred Norguet (Spicy Box, Lofofora…) À l’inverse des précédents albums qui sonnaient un peu plus creux sur la longueur, « Fragments » prend une consistance extrême. Une consistance mais aussi une rêverie continue; très mécanique par moment cet album semble révéler l'âme des machines sur lesquelles il fut créer. Comme dans un combat maitrisé, celles-ci étalent tout leur talent pour nous fournir un son extraordinairement bon!
    Cluster pose d’emblée le décor, un décor très indus, un son dubstep sur ce morceau. Un morceau qui se confond avec les dernières production de High Tone et de Jarring en général. Une ambiance que confirme très vite Broken Atom : basse pesante, samples choisis (avec beaucoup moins de samples ethniques : enfin !), ca cocotte dub à souhait. Tous les ingrédients sont là. The crumb, le meilleur morceau de l'album selon moi avec ces skanks des anciens temps, Magnetic Dust confirme le penchant Dark industriel du groupe. Fragments marque un temps de pause dans l’album avant de repartir de plus belle. Les morceaux s’enchainent jusqu’au Breakbeat sauvage de Ravmone.exe, véritable petit bijou digne d’un Tobin; et affirmé sur certaines productions parallèles au groupe (Hybrid ou Uzul). « Fragments » constitue la pièce parachevant l’identité du combo lyonnais, une pièce de choix, le plat de résistance en somme…à quand le dessert ?

     


    Tracklist :
     1. Cluster
     2. Broken Atom
     3. The Crumb
     4. Magnetic Dust
     5. Fragments
     6. Silent Moment
     7. Cross Rulings
     8. Sample's Squall
     9. See No Sense
    10. Comma
    11. Ravmone.Exe

    mp3


    1 commentaire
  • http://graphics.musicme.com/jpg343/u5413356674026.jpg http://www.myspace.com/braindamagedub

    Origine du Groupe : France
    Style : Electro Dub , Reggae
    Sortie : 2004

    Par Kiteklat  pour http://www.dmute.net

    Le duo stéphanois signe son retour deux ans après Always Greener. Et quel retour !!

    Brain Damage nous offre un album d'une très grande qualité sonore et esthétique. Ashes to ashes / Dub to dub est le fruit de la rencontre du duo avec les deux vocalistes Learoy Green et Black Sifichi. Des invités d'exception pour un groupe d'exception.

    Learoy est un batteur/choriste talentueux actif depuis les années 70 et on lui doit le groupe Natural Touch au côté de Desmond Dekker. Reconnu internationalement, il a travaillé avec entre autres, Bob Andy, Prince Buster, ou encore I Jah Man Levy.
    Quant à Black Sifichi, on lui doit de nombreuses compétences exceptionnelles (poète, Dj, performeur, critique, photographe...etc) et de multiples collaborations (UHT, Ez3kiel, Wide open cage...etc). Il fonde, actuellement, avec Norsq, le groupe Superstoned.

    Ashes to ashes / Dub to dub distille cinq titres en featuring avec les deux invités déclinés en leurs cinq versions dub. Une symétrie caractéristique de la musique émotionnelle de Brain Damage relative à leur côté ultra digital et robotique. Les sons sont manipulés avec une précision extrême et les effets tridimensionnels d'une perfection déroutante. Les titres alternent parties atmosphériques, the unity of the circle à des titres plus rebondissants the balance of the cube. Le tout est bercé par le fameux spoken word si distinctif de Black Sifichi ou le superbe chant de Learoy Green. La plupart des titres dégagent une intensité dubesque vraiment fabuleuse. Cube dub, profond et émotionnel, en est un parfait exemple. Le son général de l’album est vraiment bien produit, on peut noter une amélioration par rapport à Always greener au niveau du traitement des reverb. L’ambiance dégagée est toujours aussi cérébrale, personnellement leur musique a l’art de me prendre aux tripes…
    Le message fort dégagé par cet album abouti est l'envie de souligner l'état actuel de la culture et de la musique au plan international, national, et voire local. L’intitulé Ashes to ashes / Dub to dub est une référence à la fragilité et l’intermittence de toutes les choses.

    Sans surprise, ces nouvelles compositions jouées en live relèvent de la performance scénique: Puissance, précision, qualité, fureur et émotion (et sueur accessoirement). Les stéphanois sont désormais les maîtres du son digital français avec en prime la capacité de collaborer avec des artistes marchant dans des directions musicalement parlant opposées. Après ce coup de maître, je ne peux que souhaiter : longue vie Brain Damage

    Tracklist :       
    01 - The unity of the circle
    02 - Let me be
    03 - My father
    04 - One dollar
    05 - The balance of the cube
    06 - Unity dub
    07 - Dollar dub
    08 - Cube dub
    09 - Let me dub
    10 - My father dub

    mp3


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique